À PROPOS

Jacques Rochette et Keven Dumais

Notre histoire débute lorsque M. Eugène Germain, originaire de Pont-Rouge, décide d'apprendre le métier de charron.  Il fait donc ses apprentissages à St-Basile-de-Portneuf. Par la suite, après un certain temps, celui-ci décide de se lancer en affaire.

C’est en 1863 qu’il s'établit à St-Augustin-de-Desmaures où il fait l'acquisition d'un terrain au coeur du village pour y construire sa maison ainsi que sa boutique.

Plusieurs années passent et, le 17 mars 1924, M. Eugène Germain engage un jeune homme âgé de 15 ans, Albert Rochette, qui travaillera avec lui comme charron. En plus d'être le jeune apprenti de M. Germain, Albert deviendra aussi son gendre, puisqu’en août 1934, Albert épouse Mlle Angèle Germain, l'une des filles de M. Germain.

Eugène Germain décède en 1936 des suites d’une maladie. Après la mort de son beau-père, Albert souhaiterait devenir son propre patron. Il opère donc en 1938, le commerce de son défunt beau-père, en louant la boutique de sa belle-mère.  C'est également cette même année que certains paroissiens demandent à Albert de fabriquer des cercueils pour leur défunt. La demande ne cessant d'augmenter pour ce type de service.

En 1939, Albert décide de suivre son cours d'embaumeur par les soirs à la Maison Funéraire Lépine inc. et c’est finalement en 1945 qu’il acheta la boutique.  Par la suite, l’année 1966 fut marquante, car Albert décide de rénover la boutique à bois et de la transformer en salon funéraire. Le Salon Funéraire Albert Rochette et Fils voit donc le jour.

Quelques années plus tard, le fils cadet de Albert, Jacques Rochette, veut suivre les traces de son père et décide à son tour de suivre son cours d'embaumeur à l'École des Embaumeurs du Québec, où il obtiendra avec brio son diplôme en 1972.  En plus d'aider son père régulièrement au salon, Jacques travaille également à temps plein au Bureau du coroner de Québec comme assistant-pathologiste.

À la fin des années 1980, Albert Rochette décède.  À partir de là, Jacques, avec l'aide de sa femme Carolle A. Rochette, prend en main la relève ainsi que l'avenir de l'entreprise.  Jacques entreprend, en 1992, des rénovations majeures à l'entreprise, notamment la construction d'une plus grande salle d'exposition ainsi qu'une grande salle de réception au sous-sol. De plus, l'ancienne partie du commerce est reconfigurée et modernisée.

En 2006, l'entreprise subit un autre agrandissement, celui de la construction d'une chapelle et d'une pièce pour un futur columbarium.

 

Au cours de l’année 2017, Jacques et sa femme pensent fortement à céder l'entreprise à une jeune relève aussi passionnée qu'eux.

 

Ils font donc la rencontre d’un jeune thanatologue de 24 ans, Keven Dumais, diplômé de la cohorte de 2016 du Collège de Rosemont à Montréal. N’étant diplômé que depuis 1 an, Keven possède quand même déjà plusieurs années d'expérience dans le domaine, puisqu’il a commencé à travailler dans des salons funéraires dès l’âge de 18 ans. Le jeune rêve depuis toujours d'avoir sa propre entreprise funéraire et il fait tout ce qui est en son pouvoir pour le réaliser.

Le 14 septembre 2018, après plusieurs rencontres et discussions avec M. Jacques Rochette, le rêve du jeune Keven Dumais se réalise enfin; il fait l'acquisition et devient propriétaire du Complexe Funéraire Albert Rochette et Fils inc.

  • Facebook

Complexe Funéraire Albert Rochette et fils

350, Route 138
Saint-Augustin-de-Desmaures, Québec 
G3A 1G8

© 2019 Complexe Funéraire Albert Rochette et fils - Région de Québec